jeudi 5 août 2010

Jour 18 et suite: Arrivée à Tokyo


Je suis tannée de nommer les jours (jour 1, jour 2, jours 3...) et je perds le compte alors je vais simplement dire la date, quand ça importe.

Donc je suis partie de Takamatsu en shinkansen (TGV japonais) lundi le 2 vers midi et 5 heures plus tard, je prenais possession des clés de mon appartement au bureau de location de Tokyo.
J'ai pris le métro du bureau (près de Ginza) jusqu'à mon nouveau quartier, Nishi-Nippori, encombrée de ma valise (qui pèse maintenant très lourd puisque je me suis lachée lousse à acheter de la poterie japonaise) et je remercie l'Agence Métropolitaine de transports de Tokyo...
Oui, MERCI, vraiment j'adore le fait qu'il n'y ait pas d'ascenseur ni d'escalier roulant dans plusieurs sorties de métro, et ce même dans des stations importantes -_-.
J'ai eu le plaisir aussi d'entendre le bruit qu'un salaryman fait quand une valise lui passe sur le pied...
Bon, inutile de m'étendre sur les détails: les déplacements étaient vraiment déplaisants.


Tout cela fût par contre très vite oublié quand j'ai vu mon appartement! Le bâtiment est impeccable et notre logement est au 6e, avec accès par un balcon extérieur et vue sur l'autre côté du bâtiment par la fenêtre de la chambre (comprendre: la bâtisse ne fait que la largeur d'un logement, donc nous avons vue sur la cour ET sur la rue).
Du balcon d'accès, je vois une école primaire, les bâtiments environnants (notre bâtisse est la plus haute du quartier) et au loin, la nouvelle plus haute tour de Tokyo (du Japon?) , en cours de construction: le 408e mètre était terminé le jour de mon arrivée, et la tour continue de grimper.


video

Je suis amoureuse de la place.
Quand le soleil s'est couché, je me suis appuyée sur la balustrade du balcon et j'ai observé le ciel de Tokyo, qui a une couleur incroyable. Comme un bleu azur, mais dans lequel quelques nuages flottent en renvoyant une couleur verdâtre qu'on aurait dit celle des néons, qui forment des genre de bulles colorées autour des grattes-ciels.
Je n'ai jamais vu la ligne où Tokyo se termine. Que j'aille n'importe où, il y a toujours une marrée de bâtiments qui se chicanent le décor jusqu'à la ligne d'horizon.
J'aime vraiment beaucoup cette ville, même si je l'avais un peu oublié.

video

Notre quartier et incroyable. À une minute de notre appartement, il y a une station de ''sky liner'', un nouveau (2009) métro surélevé et complètement silencieux qui passe directement devant notre fenêtre. À trois minutes de marche, il y a une rue marchande ''à l'ancienne'' et très étroite où les poissonniers, les bouchers, pâtissiers, marchands de kimonos, restaurateurs se partagent la rue. Les gens sont de bonne humeur et tout le monde jase ou roule tranquillement sur son vélo.
Un tas de magasins vendent des bentos, des plats préparés sur place qu'il suffit de mettre au micro-onde pour savourer.
J'ai croisé plusieurs ''étrangers'' qui semblent travailler dans le quartier (des vrais immigrants coréens, chinois, indiens, etc., pas des touristes) et il y a plusieurs restaurants indiens qui m'attirent avec leurs odeurs de curry et de pain nan.
Les bâtisses ont des noms un peu prétentieux ''Cesar Mansion'', ''Seigneurie'', et la nôtre, ''Princess Court Arakawa'' et le tout est très beau, ce qui me fait croire que nous sommes dans un quartier relativement aisé, malgré que notre appartement nous coûte un prix très raisonnable pour Tokyo (108000 yens par mois).

À 15 minutes de marche, la ligne de trains Yamanote, la ligne circulaire qui s'arrête dans toutes les stations importantes de Tokyo.

Vraiment, j'adore cette place.

1 commentaire:

  1. Une sorcière come les autres6 août 2010 à 10:16

    Wow! Small is beautiful - le vidéo de l'appartement donne une bonne idée de ta nouvelle demeure.

    Mais, si l'envie vous prenait de danser la valse?

    Ps surprenant que les geishas avancent à petits pas. :0)

    RépondreSupprimer